Aller au contenu principal
Iptis arrêt RTC VOIP

L’arrêt progressif du réseau téléphonique commuté (RTC)

Iptis est la marque opérateur de la société Amedia Solutions

La numérisation des réseaux de téléphonie s’accompagne d’une migration progressive des technologies historiques telles que le RTC vers des technologies plus moderne (Voix sur IP). L’arrêt progressif du RTC, qui est une technologie obsolescente, favorisera la diffusion de technologies plus modernes et surtout plus adaptées à la réalité du monde économique et technique dans lequel gravitent les entreprises.

via GIPHY

Qu’est-ce que le RTC ?

Le RTC, pour « Réseau Téléphonique Commuté », est la technologie historique utilisée pour fournir un service de téléphonie fixe.

Prise en T - la fin du RTC

Il est à différencier du réseau physique en cuivre (la boucle locale cuivre) qui est le support physique et qui aboutit le plus souvent à une prise physique en forme de T (la prise en T) dans les locaux des abonnés. La boucle locale cuivre permet la transmission de la téléphonie via le RTC, mais également par exemple les différentes technologies xDSL (ADSL par exemple), qui permettent de bénéficier simultanément via une box d’un accès téléphonique sur IP, d’un accès internet ou encore de la télévision sur IP.

Que concerne l’arrêt du RTC ?

L’arrêt du RTC annoncé par Orange ne concerne donc que le service téléphonique RTC, c’est-à-dire l’accès au téléphone par une connexion directe entre le téléphone et la prise en T sans boîtier intermédiaire, mais aucunement la disparition du réseau physique en cuivre et des autres services qu’il soutient. Ceci étant l'objectif à terme est bien de se passer de cette technologie en raison de son obsolescence. Elle devient de plus en plus difficile à maintenir car les fournisseurs ne fabriquent ou ne fabriqueront bientôt plus les équipements nécessaires au fonctionnement du réseau. Les coûts de maintenance deviennent trop élevés, et à terme il sera impossible de garantir une bonne qualité de service. L’arrêt du RTC est en cours ou a déjà été réalisé dans plusieurs pays d’Europe.

Quel est le calendrier ?

L’arrêt de la technologie RTC va être progressif ; il est prévu en deux grandes étapes et a déjà commencé :

  • un arrêt de la production de nouveaux accès RTC :
     
    • le 15 novembre 2018, Orange a stoppé la commercialisation de nouvelles lignes analogiques sur l’ensemble du territoire métropolitain. Il n'est plus possible d’ouvrir de nouvelles lignes sur cette technologie mais les lignes existantes continuent de fonctionner pour le moment
    • le 15 novembre 2019, Orange a stoppé la commercialisation de nouvelles lignes numériques de base (ou « RNIS T0 ») (principalement utilisées par les entreprises) sur l’ensemble de la métropole. Il ne sera plus possible d’ouvrir de nouvelles lignes sur cette technologie mais les lignes existantes continuent de fonctionner pour le moment
    • le 15 novembre 2020, Orange arrêtera la commercialisation de nouvelles lignes analogiques sur l’ensemble des départements d’outremer ainsi qu’à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Il ne sera plus possible d’ouvrir de nouvelles lignes sur cette technologie mais les lignes existantes continueront à fonctionner ;
    • le 15 novembre 2021, Orange arrêtera la commercialisation de nouvelles lignes numériques de base (ou « RNIS T0 ») sur l’ensemble des départements d’outremer ainsi qu’à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Il ne sera plus possible d’ouvrir de nouvelles lignes sur cette technologie mais les lignes existantes continueront à fonctionner.
  • une fermeture technique progressive : ensuite, Orange procédera à la fermeture technique effective de la technologie RTC à partir de fin 2023 et par plaques géographiques. L’Arcep lui impose d’annoncer au moins 5 ans à l’avance le périmètre géographiques des plaques devant être fermées afin de donner le temps à l’ensemble des opérateurs et des utilisateurs de migrer leurs usages vers une autre technologie.

 

iptis arret rtc

 

Concrètement, qu’est-ce que cela change ?

Pour une entreprise qui disposerait d’un système, typiquement un système industriel, adhérant à la technologie RTC ou un commutateur téléphonique interne (PABX) qui ne sait pas gérer l’IP, il sera nécessaire de travailler à un plan de migration de ce système vers des technologies plus pérennes pour être prête au moment de l’extinction de la plaque la concernant. Ce travail doit être réalisé en temps utile en prenant le temps d’étudier les différentes options. Iptis apporte son concours à ses clients dans le cadre de ces chantiers de migration

Peut-on s’attendre à une baisse de qualité des conversations ?

Bien évidemment non, l'Arcep observe aujourd’hui que le niveau de qualité des conversations via une box est "au moins aussi bon que celui des conversations via le réseau historique."

En revanche, comme c’est déjà le cas pour les box aujourd’hui, aucun appel n’est possible en voix sur IP en cas de coupure d’électricité. Si le consommateur souhaite pouvoir téléphoner en cas de coupure d’électricité, il devra s’équiper d’un dispositif à batterie (par exemple : téléphone mobile, box adaptée) ou secouru (via un onduleur par exemple).

via GIPHY

En quoi le passage à la téléphonie sur IP est un progrès ?

Depuis de nombreuses années, nous accompagnons nos clients dans leur transformation digitale. La téléphonie sur le fixe et le mobile sont les composantes de la collaboration (messagerie instantanée, audio-visio-web conférence, réseau social d’entreprise…). Ces usages transforment la vie de l'entreprise, apportent une meilleure efficacité aux collaborateurs, améliorent les relations avec les clients et partenaires. L’IP est le socle de cette transformation digitale.

La téléphonie IP, un système bon marché

Si la VoIP séduit autant, c’est tout d’abord à cause de ses tarifs attractifs. Les entreprises réduisent leurs factures de téléphone, surtout pour les appels lointains. Comme la téléphonie IP est peu gourmande en bande passante, on peut aussi créer un réseau privé pour relier deux sites distants… et ainsi profiter d’appels téléphoniques entièrement gratuits.

Avec la téléphonie IP, les entreprises économisent également sur les coûts de câblage, qui peuvent être très importants. Pour profiter de la téléphonie IP, il suffit en effet de brancher un simple câble réseau sur un téléphone, puisque cette technologie utilise la même connectique qu’internet. Choisir dès aujourd’hui la téléphonie IP, c’est aussi une stratégie à long terme : comme elle se généralisera en entreprise dans les années à venir, il est bon de prendre de l’avance !

Une solution flexible

La téléphonie IP se caractérise par sa grande souplesse. On gagne tout d’abord en mobilité, car les postes ne sont plus physiquement reliés à des lignes ; un utilisateur peut conserver le même numéro de téléphone quand il part en déplacement, change de bureau, ou travaille depuis chez lui. L’architecture VoIP est par ailleurs évolutive : on peut très facilement ajouter des postes supplémentaires. Elle simplifie enfin les opérations de maintenance informatique, tous les appareils de l’entreprise, ordinateurs, téléphones et télécopieurs, fonctionnant sur le même réseau et le même protocole.

De multiples fonctionnalités offertes par la téléphonie IP

Les standards téléphoniques IP sont bien plus intelligents que les téléphones classiques. Ils offrent ainsi de nombreuses fonctionnalités, comme l’enregistrement des appels, la messagerie unifiée, l’envoi par email des messages, les statistiques d’appels entrants et sortants, ou encore le renvoi des appels vers un téléphone mobile.

Avec la VoIP, on peut tout à fait écouter ses messages téléphoniques sur son ordinateur, organiser une audioconférence ou même une visioconférence. Des fonctionnalités bien pratiques qui facilitent la vie des entreprises et boostent leur productivité !

 

Pour en savoir + : https://www.iptis.fr/telephonie-ip-et-services

Pour nous contacter par téléphone : 05.55.18.23.58 ou par mail.